LUDILUD
Les ARTS et les SCIENCES
pour une sensibilisation Ă  l'ENVIRONNEMENT

Les petites galeries de l'Ă©volution
« Les Petites Galeries de l’Evolution » est un projet pilote menĂ© avec lÂ’Ă©cole Binet B Ă  Paris 18Ăšme pendant l’annĂ©e 2005-2006.
Ce programme visait Ă  sensibiliser les enfants Ă  l’histoire de la vie et de son Ă©volution d’aprĂšs la thĂ©orie de Charles Darwin par les arts de la marionnette.

 

 

Presse Diaporama photos

Descriptif de l’action :

Une classe de 25 Ă©lĂšves de CE1.
« Les petites galeries de lÂ’Ă©volution » : une exposition-spectacle qui a permis aux Ă©lĂšves de rĂ©aliser cinq castelets miniatures pour marionnettes avec les 25 personnages illustrant l’histoire de la vie selon la thĂ©orie darwinienne de lÂ’Ă©volution.
Par la crĂ©ation et la manipulation de leur propre marionnette, les Ă©lĂšves ont jouĂ© en musique et en poĂšmes cinq Ă©tapes de cette histoire de lÂ’Ă©volution, depuis le monde des microbes, il y a quatre milliards d’annĂ©es, jusqu’au monde des singes, il y a six millions d’annĂ©es.
A partir de la confĂ©rence et avec « le jeu du grand arbre de la vie » conçu et prĂ©sentĂ© par Gilles Macagno (diaporama), les Ă©lĂšves ont crĂ©e un spectacle sur le thĂšme de lÂ’Ă©volution des espĂšces.

Ces ateliers se sont construits aussi autour d’un projet de socialisation et de coopĂ©ration au sein de la classe pour aborder ce 2Ăšme cycle scolaire dans la solidaritĂ© Ă  travers la dĂ©couverte du monde de l’art.


Ses objectifs artistiques :

  • DĂ©couvrir les diffĂ©rentes pratiques artistiques du thĂ©Ăątre de marionnettes fabrication avec toute sa diversitĂ© culturelle.
  • Explorer les diffĂ©rents modes de crĂ©ation des arts de la marionnette : dessins, dĂ©coupages, peintures, collages, volume, manipulation des personnages, transposition de la rĂ©alitĂ© Ă  lÂ’Ă©chelle miniaturisĂ©e, jeu thĂ©Ăątral, place dans l’espace, Ă©coute, rythme, musique, dĂ©couverte de soi et des autres…
  • Apprendre Ă  s’exprimer oralement, faire l’apprentissage de la diction, de la mĂ©morisation des textes et des dialogues : intonation, articulation, intention donnĂ© au personnage, dĂ©placement dans l’espace, Ă©loignement et approche, prĂ©cision.
  • RĂ©aliser une œuvre individuelle incluse dans un travail collectif pour dĂ©velopper son sens de lÂ’Ă©coute dans le respect de soi et de l’autre.


  • Ses objectifs scientifiques :

    Voir la biodiversité ou diversité du vivant qui désigne les mille et une facettes de la vie sur terre sous 3 angles :
  • spĂ©cifique de la variĂ©tĂ© des espĂšces vivantes : vĂ©gĂ©tales, animales, bactĂ©riennes…
  • Ă©cologique : variabilitĂ© des milieux de vie des espĂšces.
  • Ă©conomique : comment sauvegarder la biodiversitĂ© ?

  • L’unitĂ© et la diversitĂ© du monde vivant ont Ă©tĂ© apprĂ©hendĂ©es pour comprendre :
  • Les origines de la vie.
  • Le rĂŽle et la place du vivant dans notre environnement.
  • La notion dÂ’Ă©volution et le principe des Ă©cosystĂšmes.
  • Les menaces qui pĂšsent sur la biodiversitĂ© et comment la sauvegarder.


  • Le dĂ©roulement du programme :

    Un atelier scolaire en 8 phases et 24 sĂ©ances de 3h par Âœ groupe avec 2 intervenants Ă  chaque sĂ©ance, des interventions ponctuelles de notre rĂ©fĂ©rent scientifique, 1 animateur menuisier et 1 musicien pour les rĂ©pĂ©titions et les spectacles.

    1°) La dĂ©couverte de la diversitĂ© du vivant. Notions scientifiques d’espĂšce, dÂ’Ă©volution et de biodiversitĂ© abordĂ©es de façon expĂ©rimentale et ludique Ă  l’aide d’un grand jeu pĂ©dagogique et de confĂ©rences illustrĂ©es par notre intervenant en sciences naturelles Gilles Macagno. MĂ©morisation des termes scientifiques dans le carnet de bord des Ă©lĂšves.
    2°) La dĂ©couverte du thĂ©Ăątre de marionnettes et de ses diffĂ©rentes techniques Ă  travers le spectacle prĂ©sentĂ© Ă  toute lÂ’Ă©cole par Ludilud, « La grenouille, le savant et les deux coquins ».
    3°) La crĂ©ation et la fabrication des castelets et des marionnettes : par demi-groupe et en alternance les Ă©lĂšves ont construit les castelets avec l’animateur menuisier de lÂ’Ă©cole et fabriquĂ© les marionnettes Ă  tiges et Ă  fils en volume avec de la pĂąte Ă  bois.
    4°) La création des décors intérieurs des castelets : découpages, peintures, installations des personnages et des éclairages.
    5°) Les jeux d’improvisation et d’expression thĂ©Ăątrales avec les marionnettes par petits groupes. DĂ©couverte et apprentissage des poĂ©sies inspirĂ©es du livre « Les animaux de personne » de Jacques Roubaud.
    6°) Répétitions des saynÚtes accompagnées par le pianiste Alvaro Lombard.
    7°) Exposition des castelets des Ă©lĂšves et des photos en grands formats de la progression de l’atelier au Centre d’animation RenĂ© Binet (Paris 18Ăšme) et premiĂšre reprĂ©sentation du spectacle « Les petites galeries de lÂ’Ă©volution ».

    Le spectacle :
    Pour chacun des cinq castelets, cinq enfants accompagnés au piano ont joué leurs marionnettes sur un poÚme. Voici les cinq grandes étapes de la théorie de l’évolution selon Darwin présentées par les élÚves :
    • Le monde des microbes... depuis les dĂ©buts il y a 4 milliards d’annĂ©es.
      Des microbes marionnettes de toutes formes dansent et créent les premiÚres chaßnes alimentaires.
    • La vie sous-marine... depuis 500 millions d’annĂ©es.
      Des mollusques, des oursins, des étoiles de mer, des méduses, des crustacés et quelques poissons peuplent les mers, vivent ensemble, se pourchassent, se mangent ou se piquent.
    • Le poisson qui voulait sortir... il y a 400 millions d’annĂ©es.
      Dans l’eau, un gros poisson. Sur la berge, parmi les mousses et les fougĂšres, des insectes, des limaces vivent leur petite vie tous joyeux. Le poisson voudrait bien sortir aussi, il essaie, se hisse lourdement en rampant, les autres se moquent de lui : « hĂ©, vas t’faire des pattes d’abord ! çà s’ra plus pratique !! ».
    • Le dinosaure Ă  plumes... il y a 65 millions d’annĂ©es.
      De gros « dinos » lourdauds se pavanent. Arrive un petit dino trĂšs frĂȘle et couvert de plumes bariolĂ©es. Les gros dinos rigolent, le traitent de clown. Soudain, une Ă©norme mĂ©tĂ©orite leur arrive dessus. Le dino Ă  plumes a juste le temps de s’envoler.
    • Le drĂŽle de singe... il y a 6 millions d’annĂ©es.
      Des singes dans les arbres. Arrive le drĂŽle de singe. On se moque de lui parce qu’il a des jambes trop longues. Lui, il s’empĂȘtre sans arrĂȘt dans les branches Ă  cause de ses jambes. Alors il descend de l’arbre et s’en va en courant.
    8°) DeuxiĂšme reprĂ©sentation du spectacle avec une causerie citoyenne sur la biodiversitĂ© accompagnĂ©e d’une projection sur les espĂšces arboricoles, animĂ©e par Philippe Macquet de l’association Aye Aye Environnement en prĂ©sence des parents.

    Ce spectacle « Les petites galeries de lÂ’Ă©volution » a Ă©tĂ© jouĂ© deux fois par les Ă©lĂšves et programmĂ© dans le cadre de la 2Ăšme Ă©dition du festival "Sciences sur Seine" en 2006 (presse) ainsi que dans la "Semaine du DĂ©veloppement Durable".

    Gilles Macagno auteur et illustrateur de livres de sciences destinĂ©s aux enfants a Ă©crit le scĂ©nario de ce spectacle Ă  l’intention des Ă©lĂšves. Les poĂ©sies ont Ă©tĂ© travaillĂ©es en classe avec le professeur et nos animateurs.


    Ce projet a été financé en partenariat avec :
    La Mairie du 18Ăšme arrondissement de Paris, le Conseil rĂ©gional d’Ile-de-France, Paris-Habitat (anciennement OPAC), la Fondation de France et la Fondation Nicolas Hulot.

     
     
     
         
    © Ludilud 2005-2012 | Plan du site | Contact
    Association Ludilud, 113 avenue Philippe Auguste 75011 Paris | 06 16 61 53 42
    Conception du site : Eve Moreau, François Delattre - Dessins : Claire Pierron - Webmaster : François Delattre